Les espaces naturels à proximité de Guipry-Messac
 

Etang Chaumeray - 8.jpg

Etang de Chaumeray et la cascade du Gouthard

 

Ce site naturel de cinq hectares entretenu par l’Association des Etangs de Chaumeray comprend un étang principal de trois hectares, un bâtiment pour pêcheurs et un espace boisé . La cascade du Gouthard située à proximité déverse le trop plein des étangs dans une magnifique petite vallée.

Les Grées © Maison du Tourisme

Les menhirs de Grées

 

Situés sur les Gravières des Grées, ces trois menhirs constituent les restes d’un ensemble mégalithique important. Leur implantation est originale : en général les menhirs de la région se trouvent plutôt sur des hauteurs. Ils sont des témoins des peuplades néolithique qui vivaient sur le secteur de la Moyenne Vilaine. Le plus grand à l’ombre d’un chêne mesure 3m90, les deux autres vraisemblablement un crowlech, mesurent entre 1m80 et 2m10. (possibilité d’une randonnée à l’intérieur du site).

L’Ermitage

 

Le site de l’Ermitage situé sur les schistes d’un promontoire naturel qui domine une cluse de la Vilaine. Il s’agit d’un lieu magique propice au repos ou à la méditation. Au printemps, la nature révèle toute sa beauté et sa splendeur.

Au XVIIIe siècle, un ermite, en quête de solitude, creuse une grotte dans le roc et aménage une source en contrebas dites « la Fontaine au Prêtre ».

Le seigneur de Bœuvres fait construire une cellule et un oratoire contre le gré de l’ermite.

L’ermite quitte les lieux et disparaît. Lors de la Révolution, l’Ermitage est habité par deux Frères qui font l’école aux enfants des environs. Aujourd’hui, un mur d’enceinte et les vestiges de cet habitat sont encore visibles.

Vallée de la Vilaine © Hélène Le Brun

Site de Baron

Le premier moulin à eau est cité en 1089. Il était alimenté par l’étang que nous connaissons encore aujourd’hui. L’activité de la meunerie a cessé vers 1960.

Bâron est la propriété de la commune de Guipry depuis le 26 Mars 1968. C’est un lieu de détente, de loisirs, et de convivialité avec son ombrage et son auberge. Un étang de 7 hectares permet aux pêcheurs de s’adonner à leur passion.

Le site de Bâron, endroit stratégique à proximité de la Vilaine recèle certains vestiges du passé : menhirs des Chevaleries, présence d’une ancienne villa gallo-romaine, d’un site archéologique (éperon barré et motte féodale du XIe ou XIIe siècle), ainsi qu’un ancien moulin à vent.

20180726_100537.jpg

La Vilaine

La Vilaine est une jolie rivière, ou plutôt un fleuve, puisque ses eaux se jettent dans l’Océan Atlantique entre Muzillac et Pénestin, dans le Morbihan, après avoir serpenté pendant 225 kilomètres depuis sa source située en Mayenne. Avec l’Ille, l’autre rivière qui passe par Rennes, elle forme le nom du département, l’Ille-et-Vilaine dont les habitants se nomment désormais les Brétilliens. La Vilaine est aussi l’un des premiers cours d’eau à avoir été canalisé en France, dès le XIVème siècle.